Les pages de droit public principalement ainsi que toutes autres branches de droit - Webmestre : Bertrand GRONDIN
Ce wiki possède 537 articles.

Conseil d'État - 126121

De Gdn
Aller à : navigation, rechercher


Conseil d'État - 126121
Conseil d'État
30 octobre 1995


Anonyme
8ème/9ème SSR - Schaeffer - 126121


M. Jacques Arrighi de Casanova, commissaire du gouvernement


Décision

Visas

  • Vu la requête, enregistrée le 23 mai 1991 au secrétariat du Contentieux du Conseil d'État, présentée par M. Bernard SCHAEFFER qui demande que le Conseil d'Etat :
    1. annule l'article premier du jugement du 19 mars 1991 par lequel le tribunal administratif de Strasbourg a rejeté sa demande dirigée contre l'arrêté du 3 octobre 1986 du ministre de l'éducation nationale lui infligeant la sanction disciplinaire de déplacement d'office ;
    2. annule pour excès de pouvoir cette décision ;
  • Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 ; la loi n° 88-828 du 20 juillet 1988 ; le décret n° 84-961 du 25 octobre 1984 ; le code des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel ; l'ordonnance n° 45-1708 du 31 juillet 1945, le décret n° 53-934 du 30 septembre 1953 et la loi n° 87-1127 du 31 décembre 1987 ;

Motifs

CONSIDÉRANT, que la décision du 3 octobre 1986 par laquelle le ministre de l'éducation nationale a infligé à M. SCHAEFFER la sanction de déplacement d'office a pris effet le 6 octobre 1986 ; que, dès lors, l'amnistie de cette sanction par l'effet de l'article 14 de la loi du 20 juillet 1988 n'a pas rendu sans objet la demande d'annulation formée par M. SCHAEFFER ; que celui-ci est, par suite, fondé à soutenir que c'est à tort que, par le jugement attaqué, le tribunal administratif a décidé qu'il n'y avait lieu de statuer sur cette demande ;

Considérant qu'il y a lieu, dans les circonstances de l'espèce, d'évoquer ladite demande et d'y statuer immédiatement ; Considérant qu'aux termes de l'article 19 de la loi du 13 juillet 1983 : « Le fonctionnaire à l'encontre duquel une procédure disciplinaire est engagée a droit à la communication de l'intégralité de son dossier individuel et de tous les documents annexes... » ; qu'il ressort des pièces du dossier que, si M. SCHAEFFER a, sur invitation de l'administration, pris connaissance de son dossier individuel le 28 mai 1986, il a, par lettre du 18 juillet 1986, demandé au ministre de l'éducation nationale, pour les besoins de sa défense, communication de pièces qui auraient dû figurer dans ce dossier dès lors qu'elles étaient relatives à sa manière de servir ; que le ministre ayant opposé un refus à cette demande, la procédure disciplinaire suivie à l'encontre de M. SCHAEFFER est entachée d'irrégularité ; que M. SCHAEFFER est, par suite, fondé à demander l'annulation de la décision attaquée du 3 octobre 1986...(Annulation de l'article 1er du jugement du tribunal administratif de Strasbourg du 19 mars 1991 et la décision du ministre de l'éducation nationale du 3 octobre 1986)

Résumé

PROCÉDURE 

RECOURS ADMINISTRATIFS PREALABLE . - fonctionnaires publics. - sanction disciplinaire infligée plus lourde que celle proposée par un conseil de discipline. - obligation de saisir la commission de recours du conseil supérieur de la fonction publique avant tout recours juridictionnelle. - Absence (Sol impl.).

FONCTIONNAIRES PUBLIQUE 

DISCIPLINE. - sanction disciplinaire infligée plus lourde que celle proposée par un conseil de discipline. - obligation de saisir la commission de recours du conseil supérieur de la fonction publique avant tout recours juridictionnelle. - Absence (Sol impl.).

DISCIPLINE. - Communication du dossier avant le prononcé d'une sanction. - refus de communication des pièces relatives à la manière de servir de l'agent. - illégalité de la sanction.

Commentaire